IDHBB - Infos 200

 

Retour page d'accueil

IDHAE L’Globebservatoire Mondial des Droits de la Défense et des violations des droits des avocats

 

Retour page d'accueil

 

Observatoire – Ce mois-ci... Observatory - This month...

 

 

CHINE – 16 mai 2018

 

 

Xie Yanyi

 

 

Victime de violences et détenu par la police et détenu lors de sa comparution

dans la procédure de révocation imminente de sa licence d’exercice professionnel.

 

 

 

Le 16 mai 2018, Xie Yanyi (谢燕益) a comparu devant la Beijing Lawyers 'Association pour la révocation de son permis d'exercice. Il est accusé d'avoir commis des violations non précisées en relation avec sa défense de Sun Qian (孙茜, un citoyen sino-canadien, adepte de Falun Gong . Xie Yanyi fait face à la révocation imminente de sa licence légale.

Le 16 mai, à l'entrée de la Beijing Lawyers 'Association, un journaliste accompagnant Xie Yanyi a été arrêté et sa pièce d'identité a été confisquée par la police. Lorsque les policiers ont refusé de renvoyer l'identification, Xie Yanyi a voulu faire restituer la carte d’identité, le policier a saisi Xie Yanyi à la gorge, le blessant et déchirant sa chemise. Les agents ont ensuite amené Xie Yanyi dans cet état à l'audience pour voir statuer sur sa révocation.

Après l'audience, les avocats associés de Xie Yanyi, qui avaient assisté à l'audience, ont annoncé que Xie Yanyi et son épouse avaient été emmenés par la police. Ils ont été détenus pendant plusieurs heures.

En avril 2018, Xie Yanyi a remarqué que sa licence légale avait été marquée «néant» sur le site Web du Bureau de la justice de Beijing, après quoi il était légalement incapable de pratiquer. Le 4 mai, l'Association des avocats de Pékin a informé le défenseur des droits de l'homme qu'une audience aurait lieu le 16 mai pour débattre de la violation présumée de la réglementation dans le cadre de sa représentation légale d'un client accusé d'avoir « règle de loi". Le 13 mai, Xie Yanyi a demandé que l'audience soit reportée au motif qu'il n'avait pas eu suffisamment accès à la preuve utilisée pour étayer les allégations du gouvernement. Sa demande a été refusée.

 

 

AGISSEZ D’URGENCE

 

 

 

En savoir plus sur les avocats et les droits de l'homme :