Retour page d'accueil

IDHAE L’Globebservatoire Mondial des Droits de la Défense et des violations des droits des avocats

ACTION URGENTE AVOCAT
Au secours des avocats depuis 1984

 

 Avocats en péril

 

EGYPTE

19 mai 2018

 

 

Haitham Mohamedain

 

 

 

 

Haitham Mohamadain, un avocat actif  en droit du  travail depuis le début des années 2000, a été enlevé à son domicile dans la nuit de jeudi à vendredi, selon les sources de sécurité pour inculpation et appartenance à un groupe illégal.

Mokhtar Mounir et Mohamed Hanafi, deux avocats représentant Mohamedain, ont déclaré à l'agence de presse Reuters qu'il faisait l'objet d'une enquête pour "participation aux activités d'un groupe interdit" et "utilisation d'Internet pour inciter à des actes terroristes".

Le procureur n'a pas identifié le groupe interdit, a déclaré Hanafi. Un responsable de la sécurité égyptien a déclaré à l'agence de presse Associated Press que Haitham Mohamedain était membre du mouvement des socialistes révolutionnaires.

Selon l'avocat Mohamed Abdel Aziz, des agents de la sécurité nationale et de la police ont pris d'assaut la maison de Mohamadeen avant de l'arrêter.

 

L’Observatoire se déclare profondément préoccupée par l'arrestation de Haitham Mohamedin et a appelé les autorités égyptiennes à le relâcher.

 

Haitham Mohamedin avait été détenu au moins deux fois dans le passé.

Il avait été arrêté et placé en détention à titre préventif,  le 21 avril 2016, lors de raids des forces de sécurité destinés à empêcher l’organisation, le 25 avril, d’une manifestation nationale de protestation contre le transfert à l’Arabie saoudite de la souveraineté sur les îlots de Tiran et Sanafir dans la mer Rouge.   Ce n’est que le 9 octobre 2016, – après près de six mois de détention – que la Cour pénale de Gizeh au Caire a ordonné sa libération sous de strictes dispositions probatoires. Cependant, il est demeuré détenu jusqu’au 14 octobre 2016. Les poursuites instaurées contre lui ont été maintenues.

Haitham Mohamedin avait précédemment été arrêté le 5 septembre 2013, à Suez pour appartenance à une organisation secrète et diffusion de mensonges sur l'armée, alors qu’il s’apprêtait à défendre des ouvriers des aciéries de Suez, arrêtés après un sit-in.   Haitham Mohamedin avait été libéré sans caution, le 7 septembre suivant. Selon le procès-verbal d'arrestation, il aurait suscité des soupçons à cause de sa barbe et en raison de plusieurs documents trouvés sur lui lorsqu'il a été fouillé, qui contenaient des déclarations antimilitaristes. L’ordre d'enquête de la sécurité intérieure l'accuse d'appartenir à une «cellule des Frères musulmans au sein des socialistes révolutionnaires ». Le mouvement des Socialistes révolutionnaires (SR) est une organisation d’extrême gauche opposée aux Frères musulmans et à l’armée. Selon le Centre el-Nadim, les forces de l’ordre ont voulu saisir les documents concernant la défense de ses clients.

Célèbre militant des droits des travailleurs, Haitham Mohamedin, est un avocat très connu pour avoir défendu des centaines de grévistes. Il est membre du Centre el-Nadim, une ONG égyptienne qui apporte bénévolement une aide juridique aux victimes des violations des droits de l’Homme.

 (Voir aussi :   Ces avocats assassinés, emprisonnés, persécutés, 2016).

 

 

A lire aussi :

 

 



 

 

 

L'Observatoire exhorte les autorités égyptiennes à libérer immédiatement et sans condition   Haitham Mohamadain et  à mettre fin à toutes les formes de harcèlement envers lui et à veiller à ce que les défenseurs des droits de l'homme en Égypte soient en mesure de mener à bien leur travail légitime et pacifique en faveur des droits de l'homme, sans crainte d'entraves ou de représailles.

Actions demandées

VOUS AUSSI

AGISSEZ AU PLUS VITE !

LETTER I N ENGLISH PLEASE

 

Merci d’écrire aux autorités de l'Égypte pour leur demander de:

·       Libérer immédiatement et sans condition Haitham Mohamadain

·       Garantir en toutes circonstances lson intégrité physique et psychologique de toainsi que celle us les défenseurs des droits de l'homme en Égypte;

·       Cesser tous les actes de harcèlement, y compris au niveau judiciaire, envers Haitham Mohamadain et tous les défenseurs des droits de l'homme en Égypte, et veiller à ce qu'ils puissent mener leurs activités sans entrave ni crainte de représailles conformément  aux dispositions de la Déclaration des Nations Unies sur les défenseurs des droits de l'homme, adoptée par l'Assemblée générale des Nations Unies le 9 décembre 1998.

 

 

 

 

 

ADRESSES:

 
 
· Président de la République Arabe d'Egypte, H.E. Abdel Fattah el-Sisi, Fax: +202 2391 1441.
Email: p.spokesman@op.gov.eg, Twitter: @AlsisiOfficial

 

· Premier ministre, M. Sherif Ismail. Fax: + 202 2735 6449/27958016.

 

· Ministre de l'Intérieur, M. Magdi Abdel-Ghaffar, Fax: +202 2579 2031/2794 5529

 

· Ministre de la Justice, Mohamed Hossam Abdel-Rahim, Fax: +202 2795 8103

 

· Ministre de la Solidarité Sociale, Ghada Waly, Fax: +202 3337 5390

 

· Procureur, Conseiller Nabeel Sadek, Fax: +202 2577 4716

 

· M. Mohamed Fayeq, Président du Conseil National des Droits de l'Homme, Fax: + 202 25747497 / 25747670. Email: nchr@nchr.org.eg

 

 

 

MERCI D'INTERVENIR IMMÉDIATEMENT

 

 

 

page precedente

haut de la page

page suivante

 

 

 

 

 

-->