IDHBB - Infos 200

 

Retour page d'accueil

IDHAE Le seul Globebservatoire Mondial des Droits de la Défense et des violations des droits des avocats

 

 

Observatoire – Ce mois-ci... Observatory - This month...

 

 

 

TURQUIE- 21 décembre 2017

 

Pour avoir signé avec 329 autres universitaires la « pétition pour la paix », de janvier 2016.

 

Ibrahim Kaboğlu

 

inscrit au barreau d'Istanbul  et professeur de droit à l'université de Marmara à Istanbul

 

En  audience le 21 décembre pour propagande terroriste.

.

  

 Ibrahim Ibrahim Kaboğlu vient de se voir confisquer son passeport, ce qui l’empêche de venir accomplir sa mission d’enseignement, en violation des libertés académiques et universitaires. Il était attendu en France comme professeur invité à l’Université Paris III.

Cette confiscation survenue le 11 février fait suite au décret-loi du 7 février 2017 qui l’a licencié de son poste de la faculté de droit de l’Université de Marmara (Istanbul).

 

Ibrahim Kaboglu a été révoqué de son poste de professeur de droit à l'Université Marmara d'Istanbul par le décret n° 868 du 7 février 2017, (pris dans le cadre de l'état d'urgence) comme 329 autres universitaires signataires de la « pétition pour la paix », de janvier 2016. Cette pétition demandait l'arrêt des opérations militaires au cœur des villes kurdes du sud-est de la Turquie

 

AUjourd’hui, Ibrahim Kaboglu est en outre poursuivi pour propagande terroriste comme les autres universitaires qui ont signé la pétition pour la paix, publiée plusieurs mois avant la tentative de coup d'Etat mais qui a pris un tour particulier dans le contexte post-coup d'Etat avec la proclamation de l’état d’urgence.

 

Les procès ont commencé le 5 décembre. Celui d'Ibarhim Kaboglu aura lieu le 21 décembre.

 

Ibrahim Kaboğlu,   constitutionnaliste, a soutenu sa thèse de droit public auprès de l’Université de Limoges  en 1981, auteur, entre autres, du Droit constitutionnel turc, entre coup d’Etat et démocratie (L’Harmattan, 2015).

 

 

L’IDHAE demande aux autorités turques :

 

§       D’abandonner les charges visant Ibrahim Kaboğlu

o            de lui restituer son passeport et de lui permettre sans entraves d’exercer ses fonctions d’universitaire internationalement reconnu dans tous les pays où il est fait appel à ses compétences

·                              d’assurer la protection de toutes les personnes et organisations qui travaillent en Turquie dans le but de promouvoir et défendre les droits de l'homme.

 

En savoir plus sur les avocats et les droits de l'homme :