IDHBB - Infos 200

 

Retour page d'accueil

IDHAE L' Globebservatoire Mondial des Droits de la Défense et des violations des droits des avocats

 

 

soutient – supports

 

Observatoire – Day of the Endangered Lawyer - 24 January 2018

 

 

 PORTRAITS*

5. Malek Adly

Emprisonné pour « tentative de renverser le régime, et atteinte à l'unité nationale et la paix sociale » pour avoir manifesté contre l’abandon à l'Arabie Saoudite des îles de la mer Rouge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malek Adly, avocat de renom, a été arrêté le 5 mai 2016, par les forces de sécurité égyptiennes dans le quartier de Maadi, au Caire, pour « tentative de renversement du régime, incitation aux manifestations, diffusion de fausses nouvelles et atteinte à l'unité nationale et la paix sociale » pour avoir participé à la manifestation du 25 avril contre la rétrocession à l'Arabie Saoudite des îlots de la mer Rouge, administrés par l'Égypte.

Malek Adly, de même que l'éminent avocat Khaled Ali, avait recueilli les procurations des citoyens opposés à la rétrocession pour engager une procédure qui a abouti, le 2 juin 2016, à l’annulation de l’accord par le Conseil d'État et à l’affirmation de la souveraineté égyptienne sur les îles. Malek Adly était en détention quand il a gagné le procès. Car ce n’est que le 25 août 2016 que le tribunal de Shubra el-Kheima a ordonné sa remise en liberté. Mais en raison de l’appel du parquet, sa libération a dû être reportée au 27 août, après qu’il eut passé 114 jours dans la prison de Tora.

Le 2 novembre suivant, Malek Adly a été frappé d'une interdiction de voyager, et il a été empêché d'embarquer sur un vol à l'aéroport du Caire pour se rendre à Paris.

Précédemment, le 1er mars 2015, dans le centre du Caire, à l’extérieur du bureau du procureur général, une centaine d’avocats, dont Malek Adly, se sont rassemblés afin de protester contre la mort de leur confrère Karim Hamdy, décédé des suites des tortures infligées au cours d’une garde à vue au commissariat de police d’el-Matareya ou de Martaria, au nord du Caire. Au cours de cette manifestation pacifique, une pétition avait été remise au procureur pour demander le retrait de l’interdiction de toute couverture médiatique et l’absence d’enquête sur la mort de leur confrère. La pétition demandait également l’autorisation de faire contrôler l’enquête par des observateurs indépendants. Pour toute réponse, le 29 avril 2015, Malek Adly a été convoqué par le procureur du Caire pour répondre de « participation à une manifestation illégale » et d’« insulte aux institutions de l'État ».

Malek Adly, spécialisé dans la défense des droits de l’Homme, est diplômé de l’université du Caire et travaille à la direction du réseau « Lawyers Network » du Centre Egyptien des Droits Economiques et Sociaux (ECESR) depuis 2011. Il a également été un des fers de lance du mouvement qui a abouti à la chute de l'ancien président Hosni Moubarak. Il est l'un des fondateurs du Front to Defend Egyptian Protesters (Front pour la Défense des Manifestants Égyptiens), un groupe composé de 34 organisations de défense des droits de l’Homme et de plusieurs avocats, qui documente les pratiques illégales perpétrées par les forces de police contre les manifestants pacifiques. Malek Adly est aussi connu pour son action dans la lutte contre la torture en Égypte. En aout 2017, Malek Adly a été interrogé par la police de sécurité sur ses activités au Centre Juridique Hisham Moubarak et laissé en liberté après l’enquête.

 

Malek Adly was arrested on 5 May 2016, after an arrest warrant was issued against him following his call to participate in a demonstration planned for 25 April. He has been charged with “destabilising the country and attempting to overthrow the regime”. The Defence team for Malek Adly has filed complaints with various judicial authorities about the violations of his rights during his arrest and detention, including maltreatment and beating, solitary confinement, refusal of medication, and an initial denial of family and lawyer visits.

He was freed on August 25 2016 but due to Prosecution appeals he was released from Tora prison; on August 27 2016 after 114 days in detention in Torah prison.

On 2 November, Egyptian authorities issued a travel ban for Malek Adly at the Cairo International Airport, preventing him from boarding his flight to Paris.

Malek Adly is director of the Lawyers Network at the Egyptian Centre for Economic and Social Rights (ECESR), which seeks to promote and mobilize social movements to spread the culture of human rights. He a co-founder of the Front for Defending Egypt's Protesters, a group which documents illegal practices of the police against protesters, and providing assistance to protesters and prisoners.

In August 2017, Malek Adly was released after being investigated and accused of aiding the Hisham Mubarak Law Center in committing acts that endanger national security.

 

(*Texte extrait du Supplément spécial 2018 de « Ces Avocats persécutés dans le monde » consacré à la « Journée de l’avocat en Danger »).