Retour page d'accueil

IDHAE  Globebservatoire Mondial des Droits de la Défense et des violations des droits des avocats

AUTRES APPELS URGENTS IDHAE

OBSERVATOIRE POUR LA PROTECTION DES DEFENSEURS DES DROITS DE L'HOMME

Amnesty International

Centre pour l'indépendance des magistrats et des avocats

Protectionline

Frontline Defenders

Humanrightsfirst Alert

Human Rights Watch Campaigns (HRW)

RESEAU EURO-MEDITERRANEEN DES DROITS DE L'HOMME (REMDH)

Algeria Watch

Retour page d'accueil

ARGENTINE

 

18 mars 2010

 

Menaces judiciaires et

harcèlement

contre

Retour page d'accueil Retour page d'accueil Retour page d'accueil

Diego Lavado   Alfredo Escayola   Pablo Salinas

 Diego Jorge Lavado,  Alfredo Guevara Escayola,  Pablo Gabriel Salinas  et Viviana Laura Beigel

des victimes de violations commises en Argentine sous le régime militaire.

 

 

 Le 18 Mars 2010, l'avocat Eduardo Sinforiano San Emeterio, l'avocat de   plusieurs civils et militaires accusés de crimes contre l'humanité pour leur rôle pendant la dictature militaire, a présenté une requête à la Cour d'appel fédérale pour demander des poursuites et même l'arrestation de  quatre avocats de   Mendoza (province de Mendoza), Diego Jorge Lavado,  Alfredo Guevara Escayola,  Pablo Gabriel Salinas  et Viviana Laura Beigel.

 

Ces avocats membres du Mouvement œcuménique pour les droits de l'homme Mendoza (MEDH), défendent des victimes de violences policières, d’exécutions extrajudiciaires et d’autres atteintes aux droits humains perpétrées par des membres des forces de sécurité  et luttent contre l'impunité dans la province de Mendoza .Ils fournissent une assistance juridique à des victimes de violations commises en Argentine sous le régime militaire, entre 1976 et 1983.

 

L'avocat plaignant accuse ses confrères avocats d'entraver le cours de la justice des crimes contre l'humanité dans cette province parce que le MEDH a demandé le retrait ou la révocation de deux magistrats de la Chambre fédérale de Mendoza,   Otilio Roque Romano et  Luis Francisco Miret,  ainsi que d'une enquête  sur l'éventuelle commission de crimes contre l'humanité en Argentine.   Selon les avocats du MEDH,  c'es juges étaient à la fois,  au courant des violations graves des droits de l'homme commises par les personnes qui ont été arrêtés et ont omis de  signaler les faits à leur connaissance et n'auraient pas enquêté  sur les allégations que les victimes elles-mêmes avaient formulées.

 

L'avocat  San Emeterio soutient quant à lui  que les objections soulevées sont dépourvues de fondement et a indiqué que ce comportement de  «manquement à l'éthique et de mauvaise foi", avait déjà commencé dernières accusations criminelles liées à l'état d'avancement du procès de la dictature militaire.

 

Cette tentative de sanction contre les avocats du MEDH de Mendoza  visent à entraver leurs activités de défense des droits de l'homme et en particulier, l'étude contre la dictature militaire répressive.  

 

Pablo Salinas et Alfredo Guevara Escayola, ont   été maintes fois menacés et harcelés.   En 2007, Pablo Gabriel Salinas a reçu des menaces anonymes à son cabinet, qui semblent liées à ses activités professionnelles.  Le lendemain, Pablo Salinas a signalé cet événement au parquet de Mendoza (Unidad Fiscal de Delitos Complejos de la Primera Circunscripción Judicial de Mendoza), qui a introduit une requête en sa faveur le jour même auprès de la Commission interaméricaine des droits de l’homme, afin que les autorités mettent en place des mesures pour protéger cet homme et sa famille.

En décembre 2005, il avait  reçu plusieurs appels téléphoniques de menaces, et des graffitis ont été inscrits sur les murs du cabinet qu’il partageait avec María Angélica Escayola deux autres avocats spécialisés dans les droits humains.   

 

ACCION SOLICITADA : ACTION DEMANDEE:

 

Copiez la lettre ci-dessous et envoyez-la à l'adresse suivante.

 RESERVE AUX MEMBRES DE L'IDHAE

 

 

LETTRE: 

 

[Your name here]

 

 

MEMBRES SEULEMENT

 

[Signature]

 

 

 

 

 

 

page precedente

haut de la page

page suivante

 

 

 

 

-->