IDHBB - Infos 200

 

Retour page d'accueil

IDHAE Le seul Globebservatoire Mondial des Droits de la Défense et des violations des droits des avocats

 

 

Observatoire – Ce mois-ci... Observatory - This month...

 

 

 

SAINT DOMINGUE- 11 octobre 2017

 

Yuniol Ramirez Ferreras

enlevé et assassiné

Le corps du professeur de droit et président de l'Association Convergence nationale ded Avocats (CONA), retrouvé dans un ruisseau à Manoguayabo

 

 

Yuniol Ramirez Ferreras, 45 ans, a été retrouvé  dans la rivière Manoguayabo, Hato Nuevo, près de près de la ville de Los Alcarrizos. Il avait un bloc de béton attaché à sa poitrine par une chaîne épaisse. Il avait disparu depuis la nuit précédente après avoir été vu pour la dernière fois le mercredi 11 octobre, vers 13h00 dans le bâtiment de la nouvelle unité (UNU) de l'Université Autonome de Santo Domingo (UASD), où il est professeur de droit. Le corps a été trouvé derrière la Faculté des sciences juridiques de l'Université autonome de Saint-Domingue. Quelques instants avant sa disparition, il venait de donner un cours mais il avait été amené à quitter le salon des professeurs et ne s’était pas présenté à 17 heures dans l’amphithéâtre pour le cours qui devait suivre. Ses deux téléphones portables, un ordinateur portable et son portefeuille ont été retrouvé à l'intérieur du véhicule qui est demeuré sur le parking de l’université

À la demande de sa famille qui n’a plus reçu aucune nouvelle de lui, il avait été porté disparu à partir du jeudi, après 24 heures.

Les autorités déclarent pouvoir avoir aucune piste à propos du crime, parce que dans le lieu d'où Yuniol Ramirez Ferreras aurait été enlevé, il n'y aurait pas de caméras de sécurité. Elles ont dans un premier temps préféré émettre l’hypothèse d’un « vol », parce que le crime serait « prémédité et perfide ».

Cependant, une toute autre version a attribué au crime des mobiles politiques en soulignant que la victime venait de lancer plusieurs accusations contre le gouvernement.

Son ami, l'avocat Tomás Castro, a affirmé que jeunesse avait été victime d'un « crime d'État » Il a rappelé que lors de sa plus récente apparition dans une émission de télévision, Yuniol Ramirez a déclaré que si le président Dominique prolongeait son mandat au-delà de 2020, il allait finir « comme (Rafael Leonidas) Trujillo, dans le coffre d'une voiture.

 

Malheureusement, depuis une semaine Yuniol Ramirez avait décidé de cesser d'utiliser les services d'un lieutenant de police qui assurait sa sécurité depuis trois mois, ses amis lui ayant fortement conseillé de ne pas se déplacer seul à cause des affaires qu'il avait traitées

L'ancien président du barreau de José Pérez Vólquez a déclaré que ce crime a choqué toute la société et plus encore les avocats en raison de la manière lâche et cruelle avec laquelle il a été commis.

 Ada Romero, soeur de la victime, dont le mari a été assassiné en 2002, sans que depuis l’affaire ne soit résolue, a déclaré espérer que ce crime ne resterait pas une nouvelle fois impuni.

 

En savoir plus sur les avocats et les droits de l'homme :

eurobs2017