IDHBB - Infos 200

 

Retour page d'accueil

IDHAE Le seul Globebservatoire Mondial des Droits de la Défense et des violations des droits des avocats

 

 

Observatoire – Ce mois-ci... Observatory - This month...

 

 

 

GRECE - 12 octobre 2017

 

Michalis Zafeiropoulos

abattu dans son cabinet de la rue Asklipiou, au centre d'Athènes

 

L’Observatoire IDHAE  EXPRIME son émotion et sa consternation à la suite de cet acte visant un avocat dont la vie a été vouée à l’exercice loyal et total de sa profession. Il adresse ses condoléances particulièrement attristées et le témoignage de sa fidélité au bâtonnier et aux membres amis du barreau d’Athènes, membre de l’ IDHAE.

 

 

Michalis Zafeiropoulos, 52 ans , avocat pénaliste réputé du barreau d’Athènes a été assassiné dans son cabinet de la rue Asklipiou , au centre d'Athènes au soir du jeudi 12 octobre.

Selon les seules informations publiques connues, deux hommes armés sont entrés dans l'immeuble et ont tiré à bout portant dans la tête et la poitrine de la victime.

Un des associés du cabinet qui était dans le bureau au moment des faits, a été enfermé dans une autre pièce par les assaillants. La police a lancé une chasse à l'homme pour l'arrestation des hommes armés qui ont fui.

Michalis Zafeiropoulos était un avocat pénaliste bien connu. Il était spécialisé dans la criminalité financière. Il avait été candidat en 2010 fonctions de bâtonnier du Barreau d'Athènes. Il était le fils de l'ancien député de Nouvelle Démocratie Epaminondas Zafeiropoulos, et le frère de Gregoris Zafeiropoulos, l'ancien maire d'Halandri, au nord d'Athènes.

Son assassinat a suscité une réaction des partis politiques grecs.

Le chef de la nouvelle démocratie Kyriakos Mitsotakis a exprimé son « dégoût du meurtre de sang-froid de M (ichalis) Zafeiropoulos ». Le Premier ministre Alexis Tsipras a appelé à une enquête rapide sur le meurtre dans un appel à Nikos Toskas ministre adjoint de la protection des citoyens.
Le conseil de l'Ordre du ?arreau d'Athènes a décidé d'une grève judiciaire en signe de deuil avec abstention de tous les avocats de paraître aux audiences pendant sept jours en signe de protestation et de deuil. [IDHAE]

 

En savoir plus sur les avocats et les droits de l'homme :