IDHBB - Infos 200

 

Retour page d'accueil

IDHAE Le seul Globebservatoire Mondial des Droits de la Défense et des violations des droits des avocats

 

 

Observatoire – Ce mois-ci... Observatory - This month...

 

 

 

CHINE – 13 novembre 2017

 

Le fils de

Wang Yu

encore empêché de quitter la Chine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Bao Zhuoxuan , le fils de Wang Yu et de Bao Longjun, tous les deux avocats et militants des droits de l'homme, âgé de 18 ans, a été a été intercepté à l'aéroport international de Tianjin Binhai et de nouveau été empêché de quitter la Chine. Il voulait s'envoler pour le Japon. Selon Wang Yu, son fils a réussi les épreuves de l'IELTS et attend son admission à l'Université de Melbourne. La police des frontières lui a dit, ainsi qu'à ses parents, qu'il était «une menace pour la sécurité nationale» et a découpé les angles de son passeport sur place pour le rendre inutilisable.

 

Bao Longjun et sa femme Wang Yu, dénoncent le zèle des autorités qui agissent, selon eux, comme au temps de l'Empire - où la « punition collective » ou zhulian était monnaie courante. Ils accusent les autorités de prendre leur fils en otage pour faire pression sur eux alors qu'aucune charge ne pèse contre lui. Selon Bao Longjun, son fils, Bao Zhuoxuan , « C'est injuste, il est simple étudiant et ne participe jamais aux événements politiques ou publiques, c'est impossible qu'il représente un risque pour la sécurité nationale. C'est absurde et ridicule. Mon fils est la victime de nos déboires à nous, ses parents. Nous devons à présent demander un nouveau passeport pour lui, parce qu'il est censé poursuivre ses études à étranger. Et puis, nous allons intenter une action en justice pour abus de pouvoir des autorités ! »

 

C'est la troisième fois en trois ans qu'une tentative de Bao Zhuoxuan de quitter la Chine échoue. En 2015, en train d'embarquer sur un vol vers l'Australie, le garçon âgé de 16 ans à l'époque, est arrêté avec son père. Trois mois plus tard, il est renvoyé de la Birmanie vers la Mongolie intérieure où il vivait depuis sous haute surveillance policière.

On se souvient de ce que le 9 juillet 2015, Bao Zhuoxuan, en route vers l'Australie pour étudier, avait été arrêté et détenu à l'aéroport de Pékin avec son père qui l'accompagnait. Cette même nuit, sa mère a été enlevée à la maison, marquant le début d'une vaste opération policière qui s'était soldée par l'arrestation de plus de 100 et au total de 300 militants des droits de l’homme, connue sous le nom de Répression « 709 ». Au cours des deux dernières années, ce jeune homme a subi des détentions, des passages à tabac, des harcèlements, des assignations à résidence et des perturbations dans ses études, tout cela parce qu'il est le fils de Wang Yu. Quand il a été autorisé à reprendre le lycée à des centaines de kilomètres de chez lui, sa classe a été surveillée avec trois caméras, selon Wang Yu.

 

La communauté des avocats chinois des droits de l'homme a réagi à la situation de Bao Zhuoxuan avec colère. Wang Yu elle-même a annoncé qu'elle ne va plus se taire au sujet de l'avenir de son fils.

 

Wang Yu est la lauréate du Prix international des droits de l’homme Ludovic Trarieux 2016 qui lui a été attribué le 4 juin 2016. Le 1er août, à 15 heures, Wang Yu avait été libérée sous caution. Cette annonce a été accompagnée de la diffusion d’une vidéo,, dans laquelle Wang You déclarait refuser le Prix.

Le jury du prix Ludovic Trarieux émet les doutes les plus profonds sur la sincérité et la liberté qui ont pu présider à l’expression formelle de ce refus par la lauréate emprisonnée. Ceux qui ont connu Wang Yu ont assuré que le prononcé de phrases saccadées avec un regard fixe et d’une voix décolorée, ne correspond aucunement à la façon de s’exprimer de Wang Yu.

Force est ainsi de constater que les autorités chinoises ont contraint Wang Yu a refuser le prix Ludovic Trarieux 2016, en échange d’une prétendue liberté. Aujourd'hui encore, la famille est 24h sur 24 sous surveillance policière.

 

 

 

 

En savoir plus sur les avocats et les droits de l'homme :

 

 

 

 

LOGO BARREAU Luxembourg_P

aed_little logo oda 2 dsa_logo